Transports à Rome

Bus 32, Rome, Italy by linssimatoPour se déplacer dans Rome, il faut prévoir des chaussures de marche confortables. La ville laisse à désirer quant à la fiabilité des transports en commun. Cependant c'est une des plus belles villes d’Europe, en plus d'être une des plus sures pour se promener d'un point à un autre. Toute la partie du centre historique ne s'étend que sur 13 km². Si l'organisation des visites n'est pas définie, se perdre fait aussi partie de l'aventure.

La bonne nouvelle c'est qu'il existe plusieurs sites internet à Rome pour vous aider à utiliser le système de transport en commun assez confus. Toutefois les sites ne facilitent pas le confort du nombre croissant de touristes à Rome en étant seulement en italien. Sur www.atac.roma.it vous pouvez obtenir les indications pour rejoindre une destination en entrant votre position géographique au moment de la recherche et le lieu où vous souhaitez vous rendre. Le site vous précisera ensuite le bus ou la station de métro les plus proches ainsi que l'itinéraire le plus rapide. Un autre site, www.muoversiaroma.it est un outil utile pour un smartphone. Vous pouvez écrire l'arrêt de bus où vous vous trouvez et le numéro de bus que vous attendez et il vous sera indiqué, avec une précision assez relative, le temps que vous devrez attendre. Le site fournit également des informations concernant l'organisation de l'itinéraire et les stations de vélos sponsorisées par la ville.

Le métro

metro stairs by roboppyBien que Mussolini soit connu pour avoir mis en place un système de transport efficace en instaurant le métro et des trains circulant toutes les cinq minutes, utiliser le métro a ses faiblesses. Comme toute la ville et les environs de Rome sont situés sur un site archéologique actif, seulement deux lignes composent le système de métro, pauvre en comparaison avec des villes comme New York, Paris ou Londres. Il est souvent bondé de monde et envahi de pickpockets mais si vous restez vigilant, et si vous êtes pressé, le métro est la meilleure option.

La Linea A (ligne A) est la plus utile pour les touristes parce qu'elle s'arrête près des nombreux et principaux sites touristiques. Ceux-ci incluent le Vatican à l'arrêt Ottaviano, la place d'Espagne à l'arrêt Spagna, Piazza del Popolo, Via del Corso et les jardins de la Villa Borghese à l'arrêt Flaminio ainsi que la fontaine de Trevi et Via Veneto à la station Barberini. La Ligne A (rouge) traverse la ville du nord-ouest au sud-est.

Les Lignes A et B desservent la gare principale de Rome-Termini.

La Linea B (ligne B), bleue, circule dans la ville de la pointe sud jusqu'au nord-est. Elle compte 25 arrêts, parmi lesquels se trouvent le Colisée, le Cirque Maxime et le quartier moderne de l'Eur.

Une troisième ligne de métro, la Linea C, est en travaux depuis 1990. Plusieurs découvertes archéologiques importantes ont paralysé la construction des principaux arrêts permettant de relier de nombreux quartiers populaires au centre-ville. Selon le magazine Wanted in Rome, c'est « le projet de travaux publics le plus cher et le plus lent d'Italie et du monde », avec un coût d'environ 5 milliards d'euros.

Le bus et le tramway

ATAC (Agenzia per la Mobilita’ del Comune di Roma) est la seule compagnie qui assure un service de bus dans le centre de Rome. Des informations concernant les itinéraires des bus et les (très peu fiables) horaires sont disponibles à toutes les principales stations de métro telles que la station de Termini et celle du Colisée. Un voyage coûte 1,50€ et une fois que le ticket est composté à bord du bus il est valide pendant 75 minutes. Vous devez insérer votre ticket dans l'appareil directement dans le bus afin d'éviter de prendre une amende. Des forfaits pour une semaine ou un mois sont également disponibles pour le métro, le bus et le tram.

Cotral (Compagnia Trasporti Laziali) offre également un service de bus reliant Rome à la périphérie comme par exemple Tivoli.

Louer un vélo ou un scooter

Moped by Neil FitzgeraldOn ne peut imaginer Rome sans le vrombissement et l'image des scooters circulant dans toute la ville, se frayant un passage pour dépasser les voitures bloquées dans les embouteillages. Le scooter, également connu sous le nom de la célèbre marque italienne Vespa, est le moyen de transport le plus utilisé par les habitants. Le code de la route et les rues ne sont pas très clairs, il faut donc être courageux et doué pour conduire comme les romains.

La ville commence également à développer le projet audacieux d'offrir la possibilité de se déplacer en vélo, grâce à des stations de libre-service et quelques pistes cyclables le long ou à proximité du fleuve. Étant donné que les rues de Rome sont généralement étroites, pavées et que la circulation est chargée, il faut, encore une fois, bien du courage et du savoir-faire pour se lancer à vélo dans le dédale du centre de Rome.

Le taxi

Prendre un taxi est un moyen commode pour se déplacer après une longue journée de marche. Cela ne sert à rien d’appeler un taxi dans la rue d’un signe de la main, il faut se rendre à une station de taxi, où les véhicules alignés attendent les clients. Les stations de taxi sont situées à proximité des principaux lieux touristiques, notamment devant la place Saint-Pierre, au milieu de Piazza Venezia et en bas de la place d'Espagne. Demander une estimation du prix de la course est une bonne idée avant de monter à bord du véhicule car les chauffeurs de taxi italiens sont réputés pour faire des détours et jouer avec le compteur. La loi oblige les chauffeurs de taxi à utiliser le compteur. Les taxis officiels sont reconnaissables grâce au logo SPQR et de couleur blanche.


Economisez à Rome!

Profitez de ces réductions exclusives.

En savoir plus

Réservé récemment à Rome

Obtenez tous les articles sur Rome!

Entrez simplement votre adresse e-mail et nous vous les enverrons directement.